arbre1.jpgcormo1.jpgcormo2.jpgcormo3.jpgcormo4.jpgdiapo1.jpgdiapo2.jpgdiapo3.jpgdiapo4.jpgdoubs1.jpgdoubs2.jpgdoubs3.jpgdoubs4.jpgdoubs5.jpgloue1.jpgloue2.jpgloue3.jpgloue4.jpgneige1.jpg

Truite arc-en-ciel

 

La "Oncorhynchus mykiss" appartient à la famille des Salmonidés.


Description

Ressemblant à la truite fario, on la différencie par une tête plus courte et une bouche moins fendue. Son corps est couvert de 135 à 150 petites écailles le long de sa ligne latérale. La couleur de sa robe est très caractéristique, les flancs sont blancs argentés, le dos et gris foncé a vert jaunâtre parsemé de petit point noir ainsi que sur la nageoire dorsale et caudale. La bande centrale latérale et rose violette couvert de petit point noir. Sa coloration peut varier selon les souches importées. On peut voir quelques arcs-en-ciel tirés sur le blanc argenté entièrement, due à de nombreuses hybridations.


Habitat

Comme tout les salmonidés, elle aime les eaux fraîches et oxygénées, mais elle a tout de même moins d’exigences que la truite commune :
- température optimale : 10 à 15 °C
- température létale (mort) : 25 °C
- taux d’oxygène > 4 mg/l

Elle tends à éviter les courants trop rapides, sa vitesse de nage est inférieure à celle de la truite commune.


Moeurs

On peut dire qu’il est identique à celle de la truite fario, mais les quelques sujets que l’on déverse des piscicultures ne son guère méfiante et donne une image inadaptée a ce qu’est réellement la vraie souche, sauvage, rusée et combative.

Elle atteint sa maturité sexuelle à 2 ans. Dans son pays d’origine, elle fraie de novembre à mars selon la température de l’eau. La femelle dépose environ 3000 à 4000 œufs fécondés par le mâle. L’incubation des œufs dure 2 mois environ avec une température de 7°c.


Régime alimentaire

On peut lui présenter toute sorte d’appât naturel identique à la truite fario, ainsi que des appâts type fromage surtout si elle a été piqué par quelconque appât habituel, elle a tendance du fait de son élevage en nombre a gobé tout ce lui passe sous le nez et à le recracher si cela ne lui convient pas.


Statut et répartition

Originaire d’Amérique du Nord, la truite l’arc-en-ciel a été introduite en Europe en 1880. Elevée en grande quantité en pisciculture, elle s’est très peu adaptée en milieu naturel et se reproduit en France au printemps que dans quelques sites précis des (Pyrénées-Orientales notamment sur la haute vallée de la Têt ou dans les tributaires du lac des Bouillouses) mais aussi dans un tributaire d’un affluent de la Dordogne en région de Bergerac, la rivière de Beauronne de Saint-Vincent, quelques cas parcimonie sur l’Isère, certains réservoirs de la Meuse, et des courts d’eaux de Moselle à Vézouze.

En revanche en Autriche son introduction a été un succès et de beau sujet se reproduise sur le parcours de la Traün.


Le saviez-vous ?

Originaire d’Amérique du Nord plus précisément du nord de la Californie et de la Colombie britannique, il existe 7 souches de truites arc-en-ciel, 2 souches autochtones, et 5 migratoires. Parmi ces souches, la Kamloops de Colombie britannique atteint des tailles impressionnantes de 25 kg dans les eaux lacustre, elle est déversée dans de nombreux réservoir Français. La mac Cloud ou chasta issue de la rivière qui porte son nom au nord de la Californie et la première à avoir été élevée en pisciculture et porte le nom de truite arc-en-ciel présente aujourd’hui aux quatre coins du monde. .


Commentaire de la Gaule du Bas Jura

Début mars 2012, environ 800 truites Arc en Ciel ont été déversées dans le plan d'eau close privé de BELMONT.
Le 9 mars 2012, entre 5000 et 6000 sujets ont été déversées dans les parcours de pêche de l'AAPPMA des rivières LOUE et CUISANCE y/compris dans les 4 parcours jeunes de l'association.

< Retour au sommaire >