arbre1.jpgcormo1.jpgcormo2.jpgcormo3.jpgcormo4.jpgdiapo1.jpgdiapo2.jpgdiapo3.jpgdiapo4.jpgdoubs1.jpgdoubs2.jpgdoubs3.jpgdoubs4.jpgdoubs5.jpgloue1.jpgloue2.jpgloue3.jpgloue4.jpgneige1.jpg

Goujon

 

Gobio Gobio appartient à la famille des Cyprinidés.


Description

Petit habitant familier des fonds, le goujon mesure habituellement 10 à 15 cm de long. La bouche, en position inférieure, porte deux barbillons sensoriels - alors que les barbeaux en ont quatre. Les nageoires sont bien développées, surtout les pectorales.


Habitat

Il vit en bancs, parfois très denses, sur les fonds de sables et de graviers, dans les rivières, les fleuves et les plans d’eau. Accompagnateur typique de l’ombre (poisson : Thymalus thymalus), il monte plus haut dans les ruisseaux en compagnie des truites, mais sans aller dans les eaux trop froides de montagne. Et il descend plus bas avec les brèmes. Il est très répandu dans tout le pays, même si parfois il a été introduit comme dans le Var ou le lac d’Annecy par exemple.


Moeurs

Aux beaux jours, le goujon fréquentent les hauts fonds et attendra l'hivers pour rejoindre le fond. Le Goujon est un petit carnivore. Il se nourrit sur les fonds graveleux de larves d'insectes, de crustacés et de petits mollusques.

En période de frai, d’avril à juillet la tête du mâle se couvre de "boutons de noce". Pour la femelle, la ponte se déroule en plusieurs fois. La femelle pond quelques centaines à quelques milliers d’oeufs par petits paquets, en plusieurs fois avec quelques jours d’intervalle et représente un effort important au point qu'elle meurt souvent aprés 2 ou 3 pontes. Souvent dans quelques centimètres d’eau seulement, les oeufs incubent durant deux à quatre semaines.


Régime alimentaire

Il fouille le sable et le gravier. Il détecte ses proies à l’aide de ses barbillons et les aspire en allongeant sa bouche protractile, capturant petits crustacés, vers, larves d’insectes. Il ajoute occasionnellement les oeufs des autres poissons et, rarement, des végétaux. Il reste assez actif en hiver, où il se tient souvent en eau plus profonde.


Statut et répartition

L'aire de répartition du Goujon est trés importante puisqu'elle couvre l'ensemble de l'Europe (occidentale, centrale et orientale). Appréciant les eaux de bonne qualité, le goujon est un petit poisson trés répandu dans nos rivières.


Le saviez-vous ?

Espèce courante du cours moyen très abondant autrefois. Sa population a beaucoup souffert de la dégradation de la qualité des milieux aquatiques. Pêché à la ligne par les enfants et mangé en friture.

Le goujon est capable d’émettre des sons comme des grincements brefs. Ces vocalises interviennent en réaction à diverses perturbations et en réponse à l’activité alimentaire des autres membres du banc. elles constitueraient un moyen de communication.

Voilà le seul poisson pour lequel la pêche est autorisée en remuant le fond avec les pieds. C’est la grattée, dite aussi la marouille, la jambière ou trousse-culottes.


< Retour au sommaire >