arbre1.jpgcormo1.jpgcormo2.jpgcormo3.jpgcormo4.jpgdiapo1.jpgdiapo2.jpgdiapo3.jpgdiapo4.jpgdoubs1.jpgdoubs2.jpgdoubs3.jpgdoubs4.jpgdoubs5.jpgloue1.jpgloue2.jpgloue3.jpgloue4.jpgneige1.jpg

Anguille

 

Anguilla anguilla appartient à la famille des anguillidés.


Description

Le corps est serpentiforme et recouvert d’une peau épaisse dans laquelle s’imbriquent de minuscules écailles ovales. Les nageoires pectorales sont bien développées. Les nageoires caudale, anale et dorsale sont soudées. L’anguille mesure habituellement entre 50 cm et un mètre de long mais elle peut atteindre 1 mètre 50 et peser jusqu’à neuf kg.

Comme souvent chez les poissons, les gros individus sont des femelles. Dépassant difficilement 50 cm de long, les mâles sont ici le sexe faible ! On a cru parfois qu’il existait plusieurs espèces, tant son allure évolue. En période de croissance, elle a le dos brun et les flancs à dominante jaune.

Avant la migration de descente en mer, qui s’effectue en août et septembre, voire en octobre, elle se métamorphose en anguille d’avalaison : les flancs prennent une couleur argentée et le dos devient noir, la tête s’affine, les yeux grossissent.

L’anguille a une durée de vie de 10 à 15 ans. Elle ne peut sauter la moindre chute et lutter contre un courant de 1.5 m/s mais elle est capable de reptation sur certaines parois rugueuses humides.

Avec son corps longiligne, qui ondule dans l’eau lorsqu’elle nage, l’anguille ressemble beaucoup à un serpent.

Mais, il s'agit bien d’un poisson à la chair d’ailleurs très délicate.

Il est difficile de se saisir d’une anguille car son corps est recouvert de mucus qui la rend glissante entre les mains.


Habitat

En plus des rivières, les anguilles colonisent volontiers les étangs, les canaux, les lacs et les ruisseaux grâce à leur aptitude à communiquer entre elles.

L’anguille est une habitante de l’ombre qui passe le plus clair de son temps cachée dans des obstacles, à l’abri de la lumière.


Moeurs

Personne n’a jamais vu le ballet nuptial de ce poisson même si tous les scientifiques s’accordent à le situer dans la mer des Sargasses, au large de la Floride. La femelle libérerait jusqu’à un million d’ovules qui pour être extraits de son corps auraient besoin de la pression exercée uniquement dans ces grandes profondeurs.

Les premières traces des alevins apparaissent quelques semaines plus tard. Les nouveau-nés se laissent porter par les courants chauds du Gulf Stream. Une fois arrivées sur nos côtes, après 2 à 3 ans, les petites anguilles, appelées « civelles » qui atteignent alors la taille de 6 à 7 centimètres, remontent à la surface en se rapprochant des estuaires. Les mâles resteront pendant tout leur séjour sur les premiers kilomètres des fleuves et rivières, tandis que les femelles, plus grosses et plus puissantes, tenteront de remonter jusqu’aux sources si celles-ci n’excèdent pas 1000 m d’altitude.

Au terme de leur maturité sexuelle, 8 à 10 ans pour les mâles et 12 à 15 ans pour les femelles, les anguilles descendent vers l’Océan et rejoignent leur lieu de naissance pour donner la vie à leur tour. Durant ce périple de plus de 6 000 km qui dure de 6 à 10 mois, la maturité sexuelle se poursuit à grande profondeur. Après la reproduction, les anguilles semblent mourir.


Régime alimentaire

L’anguille est un prédateur et un charognard qui se nourrit principalement la nuit et utilise pour cela son odorat très développé. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’anguille n’est pas difficile.

Chez cette opportuniste, tout fait ventre : poissons, écrevisses, escargots d’eau, vers, insectes aquatiques et aériens, déchets divers et variés... La seule limite est leur taille, car l’anguille est dotée d’un bon estomac mais d’une petite bouche ! Quand le menu est riche, elle peut se montrer difficile, voire tatillonne, mais lorsque les temps sont durs, aucune proie potentielle n’échappe à son flair, digne des plus fins limiers.

L’anguille nage près du fond afin de trouver sa nourriture.

Le jour, elle reste dans des crevasses qui la protègent de la lumière.

L’anguille dont les mâchoires sont munies de dents coupantes n’hésite pas à mordre quand on essaye de la saisir.

Une anguille jaune ou argentée se nourrit de poissons, d’amphibiens, de crustacés, d’insectes ou de vers.


Statut et répartition

L’anguille est une espèce autochtone des cours d’eau de l’Atlantique, de la Manche, de la Mer du Nord et de la Méditéranée.

Actuellement, de nombreux indices montrent que l’espèce est en voie de régression ou de disparition : diminution de la capture de civelles, diminution des densités d’anguilles dans les zones amont des bassins-versants.


Le saviez-vous ?

La peau d’anguille est si résistante qu’elle était autrefois utilisée pour réaliser des ceintures ainsi que l’articulation des fléaux.


< Retour au sommaire >