arbre1.jpgcormo1.jpgcormo2.jpgcormo3.jpgcormo4.jpgdiapo1.jpgdiapo2.jpgdiapo3.jpgdiapo4.jpgdoubs1.jpgdoubs2.jpgdoubs3.jpgdoubs4.jpgdoubs5.jpgloue1.jpgloue2.jpgloue3.jpgloue4.jpgneige1.jpg

Barbeau Fluviatile

 

Le "Barbus barbus" appartient à la famille des Cyprinidés.


Description

Le corps, arrondie et fusiforme, épaissi vers l'avant, donne l'impression d'une puissance peu commune chez un cyprinidé. Le barbeau est battit pour lutter contre les courants les plus rudes. La tête massive et conique surbaissée se termine par une bouche située en position infère et entourée de lèvres épaisses, charnues, cartilagineuses de couleur blanche avec quatre barbillons qui lui a valu le nom de "barbu, barbillon, moustachu". Elle lui servent d'organe du goût et du toucher extrêmement sensible situés sur la mâchoire supérieure, qui déborde nettement l'aplomb de la mâchoire inférieure. Les deux plus longs sont implantés à la commissure des lèvres, les deux plus courts à l'avant du museau. Les yeux petits sont positionnés vers le bas. La nageoire dorsale est située à l'aplomb des pelviennes. Surélevé elle est dotée d'un premier rayon dentelé. Le pédoncule caudal, large, se termine par une nageoire caudale bien échancrée. La ligne latérale et bien visible. Les nombreuses écailles bien remarquables sont solidement fixées. Le dos brun sombre tranche avec les flancs verdâtres à reflets dorés et le ventre blanc.


Habitat

Le barbeau commun est présent dans de nombreuses rivières et lac d'Europe centrale et occidentale. Il s'étend jusqu'à la mer noire et le sud de l'Angleterre. Absent en Italie, l'Espagne, La Grèce et la Yougoslavie. En France on le trouve partout à l'exception de certains bassins côtiers, de la Manche, de l'Atlantique et la bretagne.

Il existe une espèce de barbeau migrateur de la mer Caspienne et la mer d'Aral "Barbus capito" et "Barbus brachycephalus"dit le barbeau à courte tête qui mesure couramment le mètre. Un poisson record de 120 cm pour un poids de 22 kg a été capturé. Le barbeau est défini dans la troisième zone dans la classification de Huet qui donne la liaison entre la zone à ombre et la zone à brème en aval. Elle répond à des eaux encore saines sur des courants larges et puissants succédant à de profondes fosses.

Le barbeau insatiable d'oxygène, remonte fréquemment sur le cours supérieur et envahie le territoire a truite. Il est cependant absent des torrents d'altitudes. Il affectionne la présence de graviers, de galets, de sable et de gros blocs rocheux derrière lesquels il s'arrête volontiers. On rencontre souvent quelques individus en laval des piles de pont. L'hiver, dès la température descend, il regagne les profondeurs.


Moeurs

Grégaire le barbeau vit en bancs de plusieurs individus variable selon la taille. Il est facilement remarquable aux reflets brillants renvoyés par les flancs des poissons qui exercent des demis tours pour rechercher sa nourriture. Très bon nageur, il patrouille souvent d'amont vers l'aval de quelques mètres en quête d'une proie. Il monte rarement en surface.

Le barbeau commun ou "barbeau fluviatile" mesure 30 à 60 cm en moyenne pour un poids de 300 g à 3 kg. Le barbeau méridional ou "barbeau truité" de taille plus petit mesure que 20 à 40 cm pour un poids de 200 g à 1 kg.

La maturité sexuelle est atteinte à 4-5 ans chez le mâle et 6 ans chez la femelle. Le frai se déroule de mai à juillet selon la température de l'eau. Elle s'organise souvent par des migrations de plusieurs dizaines de kilomètres pour retrouver des secteurs favorables à la ponte, à fonds de graviers propres, peu profond et filtrés par des eaux saines et bien oxygénées. Il est fréquent de remarquer plusieurs petits mâles convoiter une femelle, pressée de féconder les oeufs. La femelle dépose 3000 à 8000 oeufs transparent en plusieurs fois d'un diamètre de 2 mm qui incube en 15-20 jours.


Régime alimentaire

Omnivore à tendance carnivore le barbeau est très sélectif dans la façon de s'alimenter. Il se nourrit principalement sur le fond en retournant a l'aide de son solide museau les galets, à la recherche d'invertébrés, larves d'insectes, vers, mollusques, crustacés,oeufs de poissons et petits alevins mais aussi des micro-organisme et des algues planctoniques. Il consomme également divers débris végétaux et organiques qui dérive au gré du courant. Il arrête de s'alimenter lorsque la température de l'eau approche les 0°C et tombe en semi léthargie dans les grands fonds.


Statut et répartition

On le trouve dans des eaux claires et sur des fonds de graviers. Le barbeau commun est le plus répandu. Il a 3 cousins qui sont :
- le barbeau méridional (plus petit et avec des petites tâches sur les flancs)
- le barbeau ibérique (bien plus petit et plus fuselé)
- le barbeau italien (20 à 40 cm et robe plus sombre que le commun)


< Retour au sommaire >