arbre1.jpgcormo1.jpgcormo2.jpgcormo3.jpgcormo4.jpgdiapo1.jpgdiapo2.jpgdiapo3.jpgdiapo4.jpgdoubs1.jpgdoubs2.jpgdoubs3.jpgdoubs4.jpgdoubs5.jpgloue1.jpgloue2.jpgloue3.jpgloue4.jpgneige1.jpg

Brochet

 

Esox lucius appartient à la famille des Esocidés.


Description

Le signalement du brochet est connu : silhouette allongée, museau “ en bec de canard ”, nageoires très en arrière pour donner une puissante impulsion. A l’âge respectable d’une trentaine d’années, le brochet peut dépasser 1,5 mètre de long et 20 kg !


Habitat

Le brochet habite les eaux lentes et stagnantes, dans les rivières et les plans d’eau. Il se tient le plus souvent en solitaire dans la végétation où sa robe lui sert à se fondre dans le décor.


Moeurs

Le brochet est un poisson carnivore des eaux lentes et stagnantes. Il chasse à l’affût dans la journée et se nourrit de poissons blancs (gardons, rotengles ...), mais aussi de têtards, tritons ...

C’est le grand prédateur des eaux calmes, le plus souvent solitaire et attaché à un territoire. C’est un poisson qui peut vivre jusqu’à 12-15 ans. La maturité sexuelle apparaît vers deux ans. Le brochet se reproduit tôt dans la saison, en février-mars selon les régions, dans des endroits peu profonds et riches en végétation : les prairies inondées sont un lieu privilégié. Les oeufs sont adhérents sur les herbes aquatiques.

Les alevins naissent 1 à 2 semaines plus tard et restent fixés à la végétation pendant quelque temps. Ils se nourrissent ensuite de zooplancton puis vers 5 à 7 cm, commencent à se nourrir de poissons de petite taille.


Régime alimentaire

Le brochet dévore poissons, grenouilles, jeunes oiseaux aquatiques, et même des invertébrés aquatiques. Sa très grande gueule lui permet d’avaler des proies de taille souvent égale au quart de sa longueur. Il peut même déglutir une proie égale à la moitié de son poids. Au-delà il risque de s’étouffer, ce qui arrive d’ailleurs à ceux qui ont eu les yeux plus grands que le ventre !

Carnassier d’embuscade, il reste à l’écoute des bruits et des vibrations que perçoivent ses oreilles (internes) et sa ligne latérale. Un brochet aveugle peut se nourrir, mais il reste bien maigre ! La vue lui sert à bien localiser la proie, à l’identifier et à calculer son assaut. Ses yeux bougent avant de prendre la posture “ en S ” : il prépare son attaque, une accélération foudroyante. Médiocre manoeuvrier, sa chasse dans un banc de poissons est bien mauvaise comparée à celle de la perche.

Les petites proies sont avalées directement. Les autres, agrippées par une armée de petites dents acérées, sont d’abord retournées et avalées le plus souvent la tête en premier. Souvent il devra ensuite “ bâiller ” quelques coups... avant le repos digestif ! Car il chasse rarement, passant le plus clair de son temps à se tenir immobile, digérant une prise, ou même l’estomac vide.


Statut et répartition

Le Brochet se trouve partout en Europe sauf en Norvège et en Ecosse, ainsi que dans le Nord-Ouest de l'Espagne et le sud de l'Italie. Il est aussi présent aux Etats-Unis et au Canada. En France il est bien lieux implanté dans la moitié Nord du pays.


Le saviez-vous ?

Un chercheur de l’INRA, Philippe Saglio, a récemment constaté que le brochet réagit positivement lorsqu’on met dans l’eau un frottis de peau (épiderme) de cyprins comme la carpe, le vairon, ou encore le carassin : le brochet tourne ses yeux et se dirige vers la source d’odeur. Il a cette réaction même quand il n’a jamais dévoré ces espèces.

 

< Retour au sommaire >