arbre1.jpg
cormo1.jpg
cormo2.jpg
cormo3.jpg
cormo4.jpg
diapo1.jpg
diapo2.jpg
diapo3.jpg
loue4.jpg
loue3.jpg
loue2.jpg
loue1.jpg
doubs5.jpg
doubs4.jpg
doubs3.jpg
doubs2.jpg
doubs1.jpg
diapo4.jpg
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow


Adresse : 1, rue de Crissey 39100 - DOLE

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

PERMANENCE :

Sur rendez vous au 03 84 72 13 18 & vente de cartes de pêche 2022 sur place .

Nostalgique ? voir souvenirs!

Atelier Pêche Nature 2022 voir école de pêche ( 3 sessions prévues)

Voir si dessous un beau poisson de 87 cm pour un poids de 6kg014 ( plus de poisson dans le Doubs?)

Lettre au Préfet le 12 juin 2022

Encore merci pour tous vos soutiens !

Monsieur le Préfet,

Ce jour s’arrête la consultation du public concernant le cahier des charges du droit de pêche 2023 & 2027.

Comme vous avez pu le constater une vive inquiétude s’est installée auprès de nos adhérents concernant l’arrivée d’un nouveau pêcheur professionnel également restaurateur sur nos lots.

Cette inquiétude a été largement partagée par les médias de la presse écrite et visuelle.

Nous ne savons pas encore les soutiens, réels ou pas, qui se sont exprimés via votre messagerie mais selon nos sources le public se serait exprimé largement, élus ou projetant de le devenir aussi ; également certains membres du Conseil d’administration de notre fédération !

 L’association « Que Choisir » a elle aussi exprimé ses observations très négatives concernant la santé publique en autre.

Pétitions en ligne et papier ont recueilli 1 163 signatures.

Cette mobilisation a impliqué un lourd investissement des bénévoles des AAPPMA de Fraisans, Ranchot, Dampierre et de la Gaule Du Bas Jura représentants 25% des membres actifs de la Fédération du Jura à la date de ce jour (37% avec Ain et Pays des Lacs) et l’ensemble des lots du Doubs navigable et non navigable représentant sans doute plus 50% des lots du DPF (?).

Notre bureau fédéral a, par un mail adressé le 3 mai 2022 aux membres du CA et présidents d’ AAPPMA, affirmé nous avoir soutenu, extrait :

En résumé, la Fédération Départementale de Pêche du Jura a porté le message d’une Fédération opposée à la pêche professionnelle et à son développement mais ouverte à la discussion et à la négociation dans le respect des hommes, des pratiques et des missions qui lui sont confiées.

Pour rappel, le modèle de cahier des charges impose un égal accès des différentes catégories de pêcheurs au domaine public fluvial : les pêcheurs amateurs aux lignes, les pêcheurs amateurs aux engins et aux filets et les pêcheurs professionnels en eau douce. Ainsi, malgré notre position étayée par des arguments solides, les représentants des pêcheurs professionnels et de l’OFB ont considéré que la méthodologie employée dans les différentes études réalisées n’était pas pertinente pour évaluer l’abondance de la ressource halieutique. Pour ces derniers, seule l’analyse des captures réalisées par les pêcheurs professionnels le permettrait, considérant que le protocole appliqué pour l’échantillonnage des grands cours d’eau ne donnait qu’une image relative de l’abondance des espèces présentes.

Il a donc été proposé la mise en place d’un groupe de travail qui aura la charge de définir un protocole de suivi des captures, aussi bien des pêcheurs professionnels exerçant dans le département que des pêcheurs à la ligne. Ce protocole permettra le suivi des captures au cours des 5 années du prochain cahier des charges, avec un point d’étape en 2025 et l’obligation pour les services de l’État de prise en comptes des conclusions de ce suivi lors de l’élaboration du prochain cahier des charges en 2027.

Monsieur le Préfet nul ne peut être juge et parti

Ces propositions sont sans doute le résultats des échanges du 12/04/2022 12 heures dont il est question dans l’extrait de mail ci-joint :

Bonjour à tous, 

 Veuillez trouver ci-joint le compte-rendu de la réunion qui s’est tenue hier en DDT du Jura dont l’objet était l’étude du projet de cahier des charges d’exploitation du droit de pêche de l’État pour la période 2023-2027.

 Préalablement à cette réunion, M. Brunet avait invité en fin de matinée M. Perrin en sa qualité de président de l’association des pêcheurs professionnels en eau douce de Saône, Doubs et Haut-Rhône, afin d'échanger de façon conviviale autour des attentes respectives de nos structures respectives. Les échanges auront donc durée 7h00 ...

 Compte tenu du calendrier extrêmement contraint, une réunion en présentiel / visio conférence est organisée lundi 11/04 à 17h00 au siège de la Fédération afin de préparer la rencontre du mardi 12/04 à 12h00 à Chenecey-Buillon (25) dont il est question dans le compte-rendu en pièce jointe. Sont convoqués à cette réunion du 11/04 les membres du bureau, les membres de la commission technique départementale de la pêche en eau douce et à laquelle sont invités les administrateurs représentants des 2 AAPPMA locataires des lots du Doubs Navigable concernés par la pêche professionnelle.

Je n’ai pas participé à ce déjeuner refusant une collusion de ma part avec ce (restaurateur & pêcheur professionnel)

Vous conviendrez d’un doute certain sur le respect de l’article 7 alinéa 4 des Statuts de la Fédération vis-à-vis de nos AAPPMA qui sont seules détentrices des baux de pêche et en assument seules les redevances.

J’ai pris connaissance de votre rapport en date du 18 mai 2016 établi pour les baux du DPF 2017 – 2018. Certains passages ont attiré mon attention en voici quelques extraits :

Le premier indique déjà la faiblesse des populations ce qui corrobore l’avis de nos pêcheurs (mais attendre 2022 pour constater cette affirmation erronée?) (ou ce trouve la vérité Fédération ou OFB?)

Le second d’un accord non respecté : (ce qui n’a pas été respecté hier le sera-t-il demain ?


Nous savons tous que ce dialogue n’a jamais existé et qu'il ne le sera jamais

Si votre administration a établi un conte rendu à l’issue de la commission technique départementale du 26 avril 2022 je sollicite de votre bienveillance en être destinataire pour comparatif  et par avance vous en remercie.

Il en est de même, toujours avec respect, pour la réponse qui sera faite au Président de l’AAPPMA Ain Pays des Lacs concernant sa lettre du 17 mai 2022, dont vous avez eu copie, concernant les contrôles illégaux de la fédération. Il est évident qu’avec ce contexte de tension avec notre fédération dont nous sommes entretenus pour parti avec Monsieur le DDT le 22 avril passé, cette réponse va retenir toute notre attention.

Ces demandes vous sont faites directement car depuis plusieurs mois cette fédération n’est gérée qu’avec une communication filtrée voir sans aucune communication ou réponse à nos sollicitations concernant nos  requêtes et celles de nos adhérents. ( La dernière concerne le non  le tir des oiseaux piscivores)

Ces quelques phrases expriment un doute profond, partagé par beaucoup, sur la sincérité des échanges pour l' attribution des lots de pêche aux pêcheurs professionnels avec des ressources n'ont avérées et des qualités sanitaires à prouver...

Restant à votre entière disposition et dans l'attente de vos réponses, recevez, Monsieur le Préfet, l’assurance de mon plus profond respect,

Le président de l’AAPPMA La Gaule du Bas Jura

M Bonnin